Introduction à la méthode GTD (Getting Things Done)

Quoi ? Vous n’avez pas entendu parler de la méthode GTD (Getting Things Done) de David Allen ? Je vous explique ça rapidement en quelques minutes.

Reprenons les bases. La méthode c’est GTD (Getting Things Done), de David Allen. Le livre, dans sa version française, s’appelle S’organiser pour réussir : La méthode Getting Things Done. Le but de la méthode est la même que celle de ce blog: éviter de se sentir débordé  devant des tâches qui nous paraissent insurmontables, et rester positif même si on ne réalise pas ces tâches, mais surtout arriver à mettre en place une routine qui vous permettra d’atteindre vos objectifs.

Cette méthode se décompose en plusieurs étapes, que je vous résume rapidement (vous noterez en lisant ces étapes que oui, il s’agit de bon sens, mais dans ce cas pourquoi ne la faites-vous pas ?)

getting-things-done

La collecte

Videz vous la tête de toutes les tâches à venir qui l’encombrent. Notez ces tâches quelque part – papier ou ordinateur. Vous devriez vite arriver à une belle liste :)

Le tri

L’étape suivante va consister à classer vos tâches. À cette étape vous devrez déjà prendre des actions. Voici comment classer vos tâches :

  • les actions rapides (moins de 2 minutes) : à faire immédiatement,
  • Les actions de plus de 2 minutes : placez-les dans une liste à part, des tâches à prendre en compte,
  • les document à conserver,
  • les documents à jeter.

Notez que par document je pense aussi aux emails. Une fois que ces mini-tâches sont classées, il faut s’atteler aux actions de plus de deux minutes. Vous disposez d’une liste dédiée pour cela.

L’organisation

Vous devez classer vos tâches en listes. À vous de choisir les listes qui vous parlent, Maison / Boulot peut suffire mais il vous faudra parfois décomposer ces listes. De la même façon, les tâches lourdes peuvent (doivent) être décomposées en mini-actions. Si vous planifiez d’acheter un appartement, il vous faudra écrire l’ensemble des étapes (ou juste la prochaine) à atteindre pour parvenir à votre objectif (identifier le lieu, vérifier le budget, prendre rendez-vous avec la banque, etc…).

La révision

Une fois par semaine (ou en ce qui me concerne plutôt une fois par jour), vous revoyez votre liste de tâches et vous la mettez à jour – vous cochez, vous classez, vous inscrivez d’autre tâches. Cette étape est nécessaire pour votre tranquilité d’esprit, la méthode consistant à faire confiance à 100%… à la méthode.

L’action

Les listes établies vous permettent de savoir à tout moment ce que vous avez à faire. Ainsi, en fonction du contexte (le lieu, la priorité, l’énergie nécessaire) vous pourrez effectuer ces tâches, et vous sentir mieux à chaque coche que vous rajouterez sur votre liste.

Ces 5 étapes devraient vous permettre de retrouver un peu de sérénité, en évitant le sentiment d’être débordé. De votre côté l’avez-vous déjà expérimenté ? Dans tous les cas, je vous conseille d’approfondir le sujet en lisant ce livre qui est devenu une référence. J’attends vos commentaires sur la façon dont vous avez ou souhaitez utiliser cette méthode !

 

3 réflexions au sujet de « Introduction à la méthode GTD (Getting Things Done) »

  1. Tres instructif ce post. J’ai testé plusieurs méthodes et j’ai une question pour toi: est ce que tu limites le nombre de taches à réaliser dans la journée? Je demande cela parce que si l’on ne fait pas gaffe la todo list peut vite devenir interminable. Une petite tache de moins de 2 minutes peut en créer une autre (après que tu l aies terminée) et au fur et à mesure de la journée d’autres taches peuvent venir s’ajouter. As tu connu ce problème et si oui comment est ce que tu conseilles de le gérer?

    Merci par avance

    1. Merci Martin. En réalité je ne limite pas le nombre de tâches mais le temps qui leur est alloué. Dans ton cas je conseillerais, après la revue de ta to-do list, de prévoir disons un créneau le matin et un autre l’après-midi pour ne gérer uniquement que les tâches rapides. Si ces tâches sont récurrentes, tu peux aussi les déléguer. Je te conseille à ce sujet la lecture de l’article sur la matrice Eisenhower de façon à identifier les tâches délégables: http://efficaceproductif.fr/important-vs-urgent-methode-eisenhower/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *