Apprenez à dire ‘non’ et gagnez en crédibilité

Personne ne dispose d’un temps infini, et les personnes vraiment en maîtrise de leur temps ont appris très tôt (et souvent dans la douleur) qu’atteindre leurs objectifs nécessite de dire non… beaucoup. Mais ce n’est qu’une partie de la bataille. Le plus dur est d’apprendre à le dire correctement, pour la bonne raison, sans froisser notre interlocuteur.

Dire « non » est important.

Mais c’est dur à dire, n’est-ce pas ? Pour plusieurs raisons :

  • on essaie la plupart du temps d’être sympa avec les autres – parfois au détriment de nous-même -,
  • on a peur de rentrer en conflit avec notre responsable, ou un collègue,
  • on a peur de décevoir,

Dire « non » ne signifie pas que vous êtes une personne désagréable. En réalité, je vous encourage à dire « non » car au contraire, cela prouve que vous êtes à l’écoute. Si à un moment donné vous avez déjà pensé à dire « non » à quelque chose, c’est que le point mérite votre considération. Parce qu’à chaque fois que vous acceptez de faire quelque chose que vous pensez n’être pas bon, ou ne voulez pas faire, cela vous détruit un petit peu mentalement. Votre esprit vous remerciera !

apprendre a dire non

Mais encore ne faut-il pas refuser les demandes en bloc, sans considération ni réflexion. Le pire est d’ignorer la demande, et c’est cela qui va pourrir votre relation avec les autres, pas le « non ». Le refus nécessite un processus rapide:

L’écoute

Vous devez vous montrer à l’écoute de votre interlocuteur, et lui accorder toute votre attention. Vous pouvez dire « non », mais ayez la courtoisie de vraiment écouter leur demande.

La réflexion

Une fois que vous avez bien écouté la demande,  il faut y répondre intelligemment :) Pour cela, gardez en mémoire ce que vous essayez d’accomplir en ce moment. Vous pourrez alors juger si approuver la demande vous éloignera de vos objectifs.

La fermeté

C’est un point essentiel. Pas la peine de perdre votre temps ou de le faire perdre à votre interlocuteur. Vous devez répondre aux requêtes au moment où elles sont posées, rapidement et fermement. Ne confondez pas vitesse et précipitation, en revanche. Mieux vaut répondre que vous donnez votre réponse plus tard plutôt que de donner une mauvaise réponse. Ce qui nous amène à …

L’argumentation du « non »

Vous devez répondre « non », mais garder une bonne relation avec la personne en face de vous. Il vous font donc justifier votre décision de façon rationnelle. Expliquez le pourquoi va rendre le « non » plus digeste.

Et voilà. Cela paraît simple sur le papier, et je sais qu’en réalité, dire « non » s’avère plus difficile. Essayez cependant de mettre cette méthode en action, elle est simple et sera redoutablement efficace. Faites moi vos commentaires si vous rencontrez des difficultés à dire « non » aussi souvent que vous le devriez !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *