Les Golden Blog Awards

Cette année, j’ai le grand honneur de faire partie du jury des Golden Blog Awards 2013. Suite à ma victoire, avec Le Geek Pauvre, des Golden Blog Awards 2012 catégorie High-Tech, il m’a été demandé de devenir “juré expert” sur cette même catégorie. Il est maintenant temps de regarder un peu en arrière sur ce concours.

C’est maintenant la 4ème année que les GBA sont organisés. Cet événement, “pour les blogueurs, par les blogueurs”, propose de récompenser les meilleurs blogs, classés par catégorie. La sélection commence par la voix du peuple: une bannière, insérée sur le site participant, encourage les internautes à voter. Les 10 blogs (par catégorie) ayant engendré le plus de votes sont short-listés. Ensuite interviennent les votes du jury et des partenaires.

Note à part : de mon côté, compte tenu de ce que j’estime être une faible audience du site geekpauvre.com, j’ai déjà été assez étonné de cette préselection, l’année dernière.

Je rejoins ce qu’a écrit Stéphane dans l’excellent 4h18 (à lire ici) les conditions de vote sont expliquées, soit,  dans les mentions légales du site des GBA, mais les critères de sélection par le jury et les partenaires sont subjectifs. Je vais résumer le système: chaque partie (public internautes, jury et partenaires) peut apporter entre 1 et 20 points aux blogs présentés. Donc chaque blog aura une note entre 3 et 60, et le blog gagnant est celui dont le total des points sera le plus élevé. En cas de score ex aequo entre deux participants, il reviendra à la société organisatrice (Comptoirs du multimedia) de trancher.

  • le blog ayant remporté le plus de voix remporte 20 points
  • le 2ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 15 points
  • le 3ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 12 points
  • le 4ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 10 points
  • le 5ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 8 points
  • le 6ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 5 points
  • le 7ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 4 points
  • le 8ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 3 points
  • le 9ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 2 points
  • le 10ème blog ayant remporté le plus de voix remporte 1 point

Mais alors, même si on peut facilement compter un nombre de votes (du public) comment juger de la pertinence du vote du jury et des partenaires ? On ne peut pas. C’est tout le problème de la subjectivité, et je dois avouer que de mon côté, hormis avoir reçu un email m’expliquant ce qui est déjà écrit sur le site, je n’ai pas eu plus de directives.

Les critères de notation attribués sont les suivants : la qualité du blog, l’originalité, la pertinence par rapport à sa catégorie, la créativité, les illustrations et la fréquence de mise à jour.

C’est bien beau tout ça, mais en ce qui me concerne (et je suppose que chaque juré aura un avis différent du mien) je mise sur la pertinence, le graphisme, la portabilité mobile et l’orthographe. Je me moque pas mal de la fréquence de mise à jour par exemple.

Donc, oui, le principe de vote est obscur. Oui, il est difficile de savoir comment sont recrutés les jurés (sauf, sans me vanter, dans mon cas, où j’ai remporté le prix l’année précédente). Mais cela reste un grand événement mettant en avant des blogs qui ont besoin de reconnaissance. Il y a en revanche un autre souci lié à cet événement, qui risque de saper pas mal de la motivation des blogueurs débutants.

Loin de moi l’idée de cracher dans la soupe, et peut-être que je me trompe, mais un blog est avant tout pour moi un outil d’amateur. Un blog, c’est un journal tenu par une ou plusieurs personnes passionnées par ce qu’elle font (quoi que ce soit) et qui le partagent à qui veut bien le lire.  [tweetable hashtag=”#GBA2013″]Un blog, ce n’est pas un business de magazine édité par une société, ce n’est pas une source de profits[/tweetable] (je n’ai pas dit revenus, j’ai bien écrit profits), et ce n’est pas destiné à ne contenir que des articles sponsorisés.

Je trouve donc étonnant qu’avant même le vote des internautes, aucune validation valable ne soit faite au préalable sur la qualité d’un site présenté, en tant que blog. La disparité de qualité dans la sélection initiale (par les internautes donc) est quand même impressionnante, et les moyens mis en oeuvre dans réalisation du “blog” ne sont clairement pas à la même hauteur.

Par exemple, dans les short-listés des Golden Blog Awards de cette année (sans parler de la catégorie High-Tech dans laquelle je suis impliqué) pour le cinéma, la réalisation et les moyens de Ca Dépend des Jours sont (ou du moins paraissent) bien au dessus de ceux du projet Skynet même si ce dernier n’a pas à rougir de son contenu. [tweetable hashtag=”#GBA2013″]C’est une grande victoire quand un petit blog remporte un trophée comme un GBA[/tweetable], mais les chances sont tout de même réduites, et je trouve que certains sites n’ont pas (plus) besoin de cette mise en avant. Alors trouvez-moi un peu puriste, mais pour moi  [tweetable hashtag=”#GBA2013″]un blog avec lequel on gagne sa vie n’en est plus un[/tweetable]. Donnez leur chance aux petits !

Un commentaire

  1. Alors là, respect quoi ! Faut être culotté pour publier ce billet (:
    Mais c’est bien vu, et, à mon sens, plein de bon.. sens, justement.

    Une chose est certaine, il y a quelques questions qui semblent vouloir se poser sur le mode de fonctionnement des #GBA, et c’est tant mieux.
    Maintenant, est-ce que les organisateurs vont les prendre en comptes ? Là…
    Je serait tenté de vouloir y croire, après tout : “Pour les blogueurs, par les blogueurs”, ok, on vous prends au mot les gars.
    Nous sommes blogueurs, nous exprimons un avis, dites nous quoi, et si l’un des boss passe ici, même que j’suis prêt à filer un peu de mon temps.

    Certes, ce serait du taf que de faire un checkin à l’entrée. Mais quoi ? C’est “The event” ou pas ?
    Si oui, alors faut se donner les moyens. Ou pas. Et en ce cas, cela restera pour moi, comme pour beaucoup, un “petit concours” avec des gros sponsors.
    Un coup de com’, point. Mais “sur le dos” des blogueurs. Bof.

    Si les #GBA veulent asseoir une véritables légitimité, ce n’est pas de faire le truc depuis X années qui va faire que, ni la taille des sponsors, mais bien de se poser les bonnes questions, et sans doute, de revoir le mode d’élections. Et puis, meilleur blog ? Ça veut dire quoi meilleur ? Que qui ? Que quoi ? Sur la base de ?

    Merci pour le billet, et le lien.
    Ça m’aura donné l’occasion de venir poser une bafouille tiens !
    Comme quoi, le BL, c’est utile pour autre chose que le SEO ((:

    Reply
  2. Je ne te rejoins pas sur tous les points que tu cites, Stef. De mon côté, comme je l’ai dit, je ne peux pas cracher dans la soupe dans la mesure où Le Geek Pauvre, et d’autres gagnants l’année dernière, étaient réellement des sites “personnels”. La question est de savoir si nous sommes l’exception qui confirme la règle ou si au contraire, quelques gros blogs arrivent à passer au travers des mailles des filets et ne représentent pas la majorité. De ce fait, je suis content de faire partie du jury cette année, pour que ma voix compte (j’attends l’annonce des autres membres du jury depuis jeudi dernier, date à laquelle on m’a confirmé ma participation)

    Reply
    • J’entends bien ! Tout comme je comprends bien, et n’attends pas non plus que tu viennes cracher dans la soupe, se serait déplacé.
      Mais il se pose bien quelques questions… On verra si des réponses viennent, et quelles seront-elles (

      Reply
  3. Est-ce que par le moindre des hasards, il y aurait des magouilles pour que les gens ne puissent pas gagner, ou tout simplement ne pas aller a la cérémonie ? Outre le vote du jury, purement objectif cela va de soi, ainsi que celui des partenaires ?

    Reply
  4. Utiloupa, la théorie du complot est inutile ici, je pense juste qu’il s’agit d’un problème d’organisation, pas de mauvaise volonté ni de ‘magouilles’.

    Reply
  5. Bonjour,

    éh bé ! j’avais pas vu ce post ^^ “les moyens de Ca Dépend des Jours sont (ou du moins paraissent) bien au dessus de ceux du projet Skynet” … C’est marrant ça, on arrête pas de nous dire que CDDJ est un gros site, un site pro et tout, mais :
    – On est tous bénévoles pour notre plus grand désespoir ^^
    – On est 15 donc ça fait 15 personnes qui bossent, qui écrivent, qui font du bruit, au lieu de 15 mecs seuls sur leur blog …
    – ça fait aussi 7 ans que le site existe, donc forcément on a une histoire,
    – On a tous plus de 30 ans (ou presque ^^) donc forcément on sait bosser, et on est motivé,
    – Pour les 3 personnes les plus impliquées sur le site c’est 20h de boulot mini par semaine chacun, pas payé,
    – on dégage pas un centime, on sait peut être pas faire hein je sais pas (on a une régie pub mais quand on fait 30€ par mois on est content )
    – si un partenaire passe par là et trouve notre site “formidable” “pro” et j’en passe, et veux nous proposer un vrai partenariat financier, on dit pas non …

    sinon je cherche du taf aussi, bisou

    Reply
  6. Sandra, c’est donc un compliment que je vous fais ! Félicitations pour votre travail, j’aime beaucoup votre site. Tu as parfaitement raison, un blog ne doit pas forcément avoir l’air pourri pour être amateur. J’ai jugé le vôtre sur le design et la quantité de contenu, mais aussi je me suis laissé avoir par les menus de votre site sur les partenariats et publicités, ainsi que la partie recrutement que je n’avais pas lue jusqu’au bout :). Par contre si comme vous l’annoncez sur votre blog vous faites 20 à 30.000 visiteurs par mois vous devriez pouvoir facilement récupérer un peu plus.
    Compte tenu de votre audience et de contenu, vous devriez peut être essayer l’affiliation.
    Bon courage pour le boulot.

    Reply
  7. Je pense que lorsqu’on écrit un billet pareil, on se renseigne avant de publier une telle énormité.
    CDDJ est certes parti d’un blog où nous étions 4 pelés et 2 tondus à poster des articles le plus souvent en rapport avec le cinéma.
    Etant au chômage j’écrivais bénévolement et avec plaisir sur ce qui était un “blog” à l’époque et qui a eu tendance il est vrai à devenir un site culturel. Le créateur, qui était également rédac’ chef à l’époque, a voulu voir plus grand : ne plus parler que de cinéma, établir une ligne éditoriale pour que les articles bien qu’écrits par des personnes différentes soient plus “uniformes”, ça faisait un moment que j’avais trouvé du boulot… j’ai fini par devoir renoncer à écrire par manque de temps mais aussi pour des raisons inhérentes au changement de rédacteur en chef.

    Quand je lis ici que CDDJ a trop été mis en avant alors même qu’avec 500 followers sur Twitter il n’avait aucune chance face au mastodonte Babor qui lui, en possède 30 000. Qu’il y a plus de moyens alors que les personnes qui mettent leur tripes et le peu qu’ils gagnent via leur taff alimentaire dans ce site pour continuer à le faire vivre, ça fait un peu mal au cul de lire que “les moyens sont au dessus de skynet”.

    Ca dépend des jours n’est pas un “blog professionalisé”, même si je n’y écris plus depuis quelques temps je me devait de remettre les pendules à l’heure.

    Reply
    • Djool, si tu me relis (je viens de le faire, OK, je ne suis pas super clair), tu verras que je dis que vos moyens semblent plus importants que d’autres blogs. Et bien entendu, comme expliqué par Sandra, forcément avec 15 rédacteurs, ils le sont :) Pour tout te dire, la première disparité qui m’a fait réagir concernait ma catégorie, en comparant Blog-NT (http://www.blog-nouvelles-technologies.fr/) avec les autres compétiteurs, il y avait une différence flagrante. Ensuite, j’ai cherché un peu pour essayer de trouver un autre exemple, mais le problème m’avait plus marqué l’année dernière, quand je concourais.
      D’un autre côté, je dois relativiser tes propos concernant le coût d’un site. Un blog, s’il est maintenu gracieusement (et vous êtes assez nombreux pour avoir les compétences) ne coute quasiment rien, donc l’investissement financier est rentabilisé très rapidement. Concernant les tripes en revanche je te comprends et te rejoins, c’est comme ça que j’ai tenu le Geek Pauvre au début (toujours d’ailleurs, mais j’ai un peu plus d’abdo maintenant).

      Reply
      • Hello Mathieu,

        Je suis guilhem, le créateur de CDDJ. Je vais pas réagir sur le reste, tout a déjà été dit. Par contre, juste un truc : si le site en lui-même coute pas vraiment cher, vu notre domaine d’activité, ça coute quand meme une blinde entre les concerts, les festivals de ciné à couvrir (vu qu’on est loin d’etre des poids lourds), les envois postaux, voire meme l’orga de concours pour certains et Jean Passe. Et encore j’oublie les festival de Cannes et autres parce qu’on a clairement pas les moyens (et qu’on manque de contact qui ont un appart à nous preter ou autre plan forcément intéressant). Non c’est pas tant le site qui me coute cher, que le domaine d’activité dans lequel on est Pour le coup donc oué, si on fait pro, c’est bien, j’ai réussi à peu près mon pari. Mais ça s’arrete là. J’ai tout monté au fil du temps et ça fait un bail que ce site existe aussi. Alors oué, s’il avait un an ou 2 d’existence, il aurait peut-être plus fait “blog”. Mais depuis, j’apprend un peu à coder, à améliorer des trucs et c’est loin d’être parfait.

        C’est aussi pour ça que jouer dans la meme caté que d’autres blogs faisaient clairement un peu fourre-tout. quand on parle de culture, on est pas franchement pris au serieux quand il s’agit au moins d’amortir les couts pour couvrir des choses. Donc oui, on a besoin de 15 rédacteurs qui sont pas trop loin des évenements en question, on a besoin de beaucoup de bonne volonté parce que justement, je peux rien financer. J’ai pas l’argent. Tout simplement.

        Reply
  8. Salut Mathieu !

    Merci pour ce très bon article ainsi que pour le lien vers Ca Dépend des Jours :) Pour me présenter rapidement, je suis le rédacteur en chef de CDDJ depuis maintenant environ trois ans.

    Je suis parfaitement d’accord avec toi : un blog qui gagne de l’argent grâce à son contenu, ses pubs, ses partenariats… n’est plus un blog, mais bel et bien un site. Par ailleurs, nous luttons bec et ongles pour échapper à cette appellation de “blog”, non pas parce que nous gagnons de l’argent – je reviendrai sur ce point -, mais parce que comme tu le soulignes gentiment, notre site regroupe aujourd’hui des moyens humains qui, selon nous, nous font échapper à cette définition. Pour nous, un blog est aussi un outil qui n’est dirigé que par une toute petite équipe.

    Comme l’a souligné Sandra juste avant moi – damned, battu ! – CDDJ est aujourd’hui très loin de générer un quelconque profit et, en trois ans de bons et loyaux services, je n’ai jamais gagné un seul centime, pour une charge de travail qui dépasse très largement un mi-temps. Pour tout dire : CDDJ nous coûte de l’argent, et pas qu’un peu. Nous avons inscrit le site aux GBA pour le défi d’une part, mais d’autre part pour pouvoir justement, peut être, développer des partenariats qui nous permettraient de “lancer” un peu le bébé, de – au moins – ne plus perdre d’argent – et je ne parle pas de rémunérer qui que ce soit ! Nous nous réjouissons, par exemple, que le Passeur Critique ait remporté l’Award dans la section cinéma, c’est amplement mérité. Par contre, le choix de récompenser Baborlelefan dans la catégorie Culture Généraliste dans laquelle nous concourrions nous a laissé tous pantois, pour le moins.

    Je ne critique pas le blog en soi, mais l’organisation et la ligne éditoriale du GBA, pour le coup. Que Babor gagne dans une section “Humour” serait amplement mérité – je suis le premier à rigoler bêtement sur ses quelques articles – même si je regrette son choix (?) de truffer ses articles de fautes. En Culture, ça me fait mal, quand je vois le travail que nous abattons pour, justement, défendre autant que possible la culture, sous ses différentes expressions.

    Je déplore donc deux choses :
    – D’une part, que le GBA ne semble pas modérer les inscriptions : il semblerait que n’importe qui, ou presque, puisse s’inscrire n’importe où.
    – D’autre part, qu’il ne fixe pas des critères de sélection objectifs – revenus du site, nombre de rédacteurs ou que sais-je. Car oui, d’une certaine façon, CDDJ n’y avait pas sa place et d’autres sites plus “amateurs” (encore qu’être amateur soit plus un choix éditorial qu’une fatalité, finalement, étant donné les outils dont les blogueurs disposent aujourd’hui – wordpress et autres tumblr, mambo etc.) méritaient peut être davantage leur award que nous.

    Notre démarche est “pro”, sans aucun doute. C’est une exigence que j’ai formulée auprès de Guilhem, le créateur du site au moment de mon arrivée : il n’était pas question pour moi de surfer sur la vague kikoolol, lolcatz ou meufs à poil que trop de sites, à mon goût – et parfois même CDDJ jusque là ! -, exploitent sans vergogne, et Guilhem était lui aussi dans cette même idée, après quelques tâtonnements quand CDDJ à quitté Blogger pour avoir son propre hébergement. Et je me réjouis de voir que nous parvenons à “tromper notre monde” – et toi, par exemple – grâce à la qualité de notre contenu. Pourvu que ça inspire quelques personnes aux poches plus remplies que les nôtres ;)

    Ah et, au passage, on cherche des rédacteurs-trices :D

    Merci pour tes remarques en tous cas !

    Cédric

    Reply
  9. Ouais c’est bon : dites tout de suite que notre pauvre petit Projet Skynet est tout pourri !! :)
    Je déconne bien sûr. Chacun fait bien le blog/site qu’il veut, avec les moyens et le nombre de personnes qu’il veut.

    En ce qui nous concerne, nous ne sommes que deux à faire ce blog et on ne cherche qu’à se faire plaisir. On ne ferait pas un autre site si on avait plus de moyens/temps (on écrirait sûrement plus d’articles mais c’est tout…) et on ne “recrutera” certainement jamais d’autres rédacteurs parce que c’est comme ça qu’on s’éclate et c’est bien tout ce qui compte à nos yeux.
    Le passeur critique, le blog (très bien foutu, soit dit en passant) qui a gagné cette année en cinéma, rassemble une grosse douzaine de rédacteurs et un webmaster (c’est ce qu’ils m’ont dit hier soir). Forcément, il y a de fortes chances qu’ils balancent plus de contenu et à une plus grosse fréquence que nous. Est-ce qu’on les “jalouse” parce qu’ils ont gagné ? Pas trop le style de la maison, même si ça nous aurait bien fait marrer d’avoir ce prix, je dois bien l’avouer.

    Mais bon, chacun fait ses choix et c’est déjà énorme qu’on ait été dans les 10 finalistes. Nous notre choix, c’est de rester “petit”, de continuer à faire ce qu’on veut et de rigoler.

    La vraie question ici ce serait plutôt : quelle est la différence (si elle existe) entre un blog et un site ? Est-ce le nombre de personnes qui travaillent dessus ? Les éventuels bénéfices engendrés par la pub ? Le sponsoring ? Les partenariats ?

    Franchement, j’avoue ne pas du tout saisir l’intérêt de faire un “allociné-like” (sans vouloir être réducteur) si ce n’est pas pour se faire du fric à un moment ou à un autre, d’une manière ou d’une autre… Mais c’est mon point de vue. Encore une fois, chacun fait bien ce qu’il veut…

    Bien à vous, amis blogueurs.

    Phil

    Reply
  10. @Phil de skynet

    On ne se lève pas un matin en ce disant “allez les zamis on va faire un site comme allociné et faire plein d’argent !”
    Au départ il y a l’envie de parler des films, livres, bd, albums … qu’on a vu lu entendu … alors on ouvre un blog avec les copains, puis on se dit que tant qu’à faire les choses on veut le faire bien, … puis on aime un peu bidouiller, alors on passe sur WP, on jette un oeil sur ce qui existe.
    On a des amis qui veulent venir écrire, d’autres qui veulent corriger, ça devient le bazar, on décide de mettre un mono on le nomme rédac chef … On commence à être lu alors on reçoit des mails, des propositions pour des projos presses, des partenariats … voilà comment les choses arrivent … Mais on ne perd pas le plaisir des choses parce qu’on doit faire un planning des publications, on s’amuse autrement.
    Et la question n’est pas de se “compromettre” ou de “faire de l’argent pour faire l’argent”, mais quand on se retrouve à travailler comme un pro, avec en face de soi des partenaires pro, avec des dead line, des objectifs, on se dit que tant qu’à leur faire gagner de l’argent, à bosser presque à temps plein sur un projet, autant être payé pour le faire.
    Et faire ainsi un métier qui nous plait.

    C’est pour ça que la frontière est mince entre blog, webzine et site (nous préférons webzine pour ça dépend des jours) mais après, définir les critères …. Il faudrait peut etre un classement comme pour les entreprises, un truc en terme de CA, de salariés, régie pub ou pas … un classement en 4 ou 5 catégories … du skyblog de ma soeur à allociné (vu que le PR ou le classement alexa aujourd’hui veut plus rien dire ^^)

    Reply
    • “quand on se retrouve à travailler comme un pro … autant être payé pour le faire. Et faire ainsi un métier qui nous plait.”
      Je ne peux qu’être d’accord avec toi. C’est exactement l’idée que je voulais exprimer dans mon commentaire. Faire un site/blog de type “pro”, c’est un vrai métier et c’est complètement normal de se faire payer.

      Mais c’est encore une fois là que se situe le fond du débat : peut-on encore être considéré comme un “blog” lorsqu’on se “retrouve à travailler comme un pro” et que cette activité (qui pour moi n’est qu’un loisir, un plaisir) devient son métier ? Et, effectivement, cette idée de “classement” et de “catégories” est assez intéressante dans ce sens-là.

      Même si, je dois bien l’avouer, ça ne changerait pas grand chose pour notre blog étant donné qu’on s’en fout complètement et qu’on veut continuer à faire ce qu’on veut, sur les films qu’on veut et avec le ton qu’on veut.

      Reply
  11. Coucou Mathieu!
    Alors, je vais donner mon avis sur la catégorie qui me concernait: la mode. Je pensais sérieusement que le gagnant serait celui (un blog mode HOMME) qui est sur la blogo depuis le plus longtemps (2007), qui génère le plus gros CA des shortlistés, etc, mais je me suis trompée! c’était tout l’inverse, la blogueuse mode gagnante (oui une fille, encore une, pour la 4e année consécutive, qui met des photos d’elle sur son blog, ses looks) tient son blog depuis seulement 6 mois (était-ce finalement un concours jeune espoir?).
    Bref, qd j’ai regardé de plus près les membres du jury, j’ai un peu halluciné: 3 blogueuses mode qui mettent aussi des photos d’elles sur leurs blogs et une nana de la mairie de Paris dont on ne comprend pas trop le lien avec la mode. En résumé: 4 femmes dont 3 blogueuses mode (dites égo blogueuses, car se mettent en scene ds une tenue différente à chaque article). Pourquoi 3? une je comprends, la gagnante de l’an dernier, clairement. Mais les autres? pourquoi pas un journaliste mode? un photographe mode? un RP mode? qui tiennent un blog, si c’est obligatoirement pour les blogueurs par les blogueur… ou bien aussi un blogueur mode HOMME? et puis un jury avec une parité homme femme ce serait pas mal, car là pour moi c’est tout sauf objectif, c’est comme si c’était tracé d’avance. Comme si les blogueurs homme et street styleurs (mon cas) on avait aucune chance parce qu’on est pas une blogueuse mode qui montre ses looks?
    J’ai écrit tout ca aux GBA par mail après la soirée, et aussi en demandant le détail de mes points… car j’ai envie de voir l’objectivité du jury sur mon cas. Mais je n’ai reçu aucune réponse. Je vais donc leur envoyer un courrier écrit, car je trouve ça vraiment hyper moyen.

    Reply

Leave a Comment.